Freefall h0305
Freefall 3051
3051.png

Un homme sur une échelle.
Un cuisinier qui
coupe des légumes. Et une femme avec une crème glacée ?

C'est un pinceau qui dégouline de peinture. Personne ne comprends jamais mes dessins.

Sam, tout ça fait appel aux instincts les plus primaires des robots. Pourquoi voudrions nous le faire ?

Parce que, si nous ne le faisons pas, quelqu'un de moins éthique que nous le fera.

J'essaie d'être correcte. Pourquoi nos plus nobles projets finissent-ils toujours à l'égout ?

Les égouts servent un noble projet. Et, pour nous comme pour les égouts, les gens préfèrent qu'ils soient hors de vue et qu'il n'y ait pas besoin de s'en occuper.

Traduit pour vous par Baza

Freefall 3052
3052.png

Sam, un de nos plus gros soucis, c'est que les robots ne deviennent hyper protecteurs des humains.

C'est une partie des services que je veux fournir. Apprendre aux robots quels sont les risques acceptables.

Nous avons aussi besoin de Max Post pour ça.

Max Post. Il était considéré comme un délinquant. Un agitateur défendant les droits des robots et les nuisances générales. Et maintenant c'est devenu un citoyen modèle.

Vous pourriez apprendre de son exemple.

Exact. Je n'ai pas l'intention de faire les mêmes erreurs que lui.

Traduit pour vous par Baza

Freefall 3053
3053.png

Il y a des réalisations
possibles à partir de cette idée.
Les robots veulent protéger les humains ? Savoir quand ne pas les protéger, c'est très important aussi.

On doit aussi leur apprendre à protéger intelligemment. Des robots sans formation risquent de se précipiter pour sauver un humain. Ce n'est pas forcément le meilleur moyen d'intervention.

Par exemple, un incendie dans un immeuble de grande hauteur. Sauver des humains devient très difficile si les passages sont obstrués par les corps des sauveteurs.

Traduit pour vous par Baza

Freefall 3054
3054.png

Ça ferait trop d'enseignements ! Mon parc pour robots est supposé être un divertissement, pas un centre de formation !

D'un autre côté, les gens ne sortent pas des parcs d'attraction couverts de dettes écrasantes.

Sam!

Bon, d'accord. On va continuer sur votre idée.

[NdT] La case du milieu a fait couler pas mal d'encre sur le forum de FreeFall. Les lecteurs anglophones ont vite (mais pas de suite) compris l'allusion aux prix exorbitants des universités américaines. Puis le débat a porté sur les retours sur investissement comparés : vaut-il mieux la formation ou les parcs d'attractions ? savoureux !
Traduit pour vous par Baza

Freefall 3055
3055.png

Mark ! C'est votre nouveau bureau ?

Sam Starfall.
Je me doutais que J'allais vous voir arriver ici.

Quelle jolie plaque !
Humm.
Elle est vissée ?

Comme je l'ai dit, je me doutais que j'allais vous voir arriver ici.

Traduit pour vous par Baza

Freefall 3056
3056.png

Florence ! Qu'est-ce que vous tenez là ?

Une incroyable et stupéfiante idée, venant de moi. Vous voulez la voir avant que mon génie ne l'inflige à tout le public ?

C'est intéressant.
Et dangereux.
Sauver des humains est le désir le plus fort qu'un robot puisse éprouver.

Oui.
Sam fait remarquer Que nous sommes les pires personnes pour réaliser ce projet, à l'exception de toutes les autres.

Je suis d'accord avec Sam. Ce qui signifie que nous avons le même mode de raisonnement. L'un de nous deux devrait être inquiet.

[NdT] Florence paraphrase Winston Churchill
Traduit pour vous par Baza

Freefall 3057
3057.png

Comment ça fonctionne ?.

Je pense à plusieurs niveaux d'interaction. le niveau le plus élevé serait un jeu de rôle. Des situations de sauvetage variées dans un environnement réel.

Nous pourrions enseigner la coopération.
Comment se déplacer sur le terrain en évitant de se ruer vers les appels à l'aide tout en en hurlant “Leeroy Jenkins”.**

D'habitude ils crient “humains en danger !”

D'un autre côté, si cela termine le jeu de sauvetage, nous voulons qu'ils puissent redémarrer dans le même environnement et essayer encore une fois. Les situations d'urgences dans le monde réel offrent peu d'occasions de tout reprendre à zéro.

**[NdT] On en conclut que Florence joue à World of Warcraft
Traduit pour vous par Baza

Freefall 3058
3058.png

Un autre niveau utiliserait la télépresence. Manœuvre de drones dans des simulations physiques. Le troisième niveau consisterait en interactions virtuelles, tout simplement parce qu'il n'y a pas assez d'humains pour que chaque robot ait une chance

Dans la mesure où toute l'économie serait dirigée par les robots, comme nous nous y attendons, cela pourrait donner un travail à plein temps à quelques humains.

Cela dit, Je ne tiens pas à ce que les robots ne voient dans les humains que le rôle de “demoiselle en détresse”.

C'est bien connu que je suis délicieux à manger. Si les humains ont envie d'inverser les rôles, je veux bien le négocier avec eux.

[NdT] Il faut se rappeler que Sam est un poulpe intelligent, venu d'une autre planète et installé dans ce joli scaphandre bleu spécialement conçu pour lui.
Traduit pour vous par Baza

Freefall 3059
3059.png

La plus part des robots ne sont pas étanches à l'eau. Nous avons besoin d'équipements de lutte contre le feu qui leur soient compatibles. On devrait aussi en tenir compte dans la conception de nos villes.

En sommes nous à ce stade ? Où nous réfléchissons aux besoins des robots avant de réfléchir aux besoins des humains ?

Les lignes de production sont déjà optimisées pour les machines. Il y a problème quand les concepteurs oublient complètement qu'il y a aussi des humains.

Il y a des ingénieurs qui oublient totalement que leurs machines puissent tomber en panne. Je suis sûr que vous avez déjà eu l'occasion d'en réparer.

Je dois admettre que si je venais à rencontrer certains concepteurs, et qu'un objet lourd soit disponible à proximité, mes systèmes de sécurité
seraient mis à l'épreuve.

Traduit pour vous par Baza qui est ingénieur aussi …

Freefall 3060
3060.png

Je suis d'accord avec vous
à propos de l'eau.
Bien que ce soit pratique pour éteindre
les feux, nous devons veiller à la sécurité des robots qui fréquenteront ce parc d'attraction.

Helix, c'est vraiment le genre de gens dont on rêve de s'entourer : assez intelligents pour faire tout le travail, et assez honnête pour vous garder comme associé.

Et ça ? Ça, c'est la tranquillité d'esprit.
M. Post est inquiet parce qu'il se demande ce que je vais lui voler.
Quand il verra que c'est
sa chaise qui a disparu,
il sera plus détendu.

J'ai un capitaine tellement
plein de bonnes intentions.

Traduit pour vous par Baza

Ce site web utilise des cookies. En utilisant le site Web, vous acceptez le stockage de cookies sur votre ordinateur. Vous reconnaissez également que vous avez lu et compris notre politique de confidentialité. Si vous n'êtes pas d'accord, quittez le site.En savoir plus